my First Interview! Thank you Valérie Debieux

Entretien avec Pauline Lévêque, Les Aventures de Beep Beep

Ecrit par Valérie Debieux 29.11.13 dans La Une CEDEntretiensLes Dossiers

 

Pauline Lévêque est une journaliste et écrivain française. Elle a travaillé au Journal du Dimanche, à Marie-Claire et a collaboré en tant que journaliste spécialisée dans l’univers du cinéma à Paris Match pendant une dizaine d’années. En 2009, Pauline et son mari, écrivain, ont quitté Londres où ils vivaient pour s’installer à New York. Leur fils Georges y naît l’année suivante. Georges aime les histoires – presque autant que les voitures ! Explorant sa passion pour le dessin, héritée de son père, le peintre Yves Lévêque, Pauline crée les aventures de Pouet Pouet, une petite voiture qui part à la découverte de la vie, des animaux, de la nature, mais aussi des mystères de la ville. Le premier album des aventures de Beep Beep est publié en langue anglaise en septembre 2013, trois autres albums, bilingues, seront publiés en 2014.

 

Valérie Debieux : Pauline Lévêque, vous venez de sortir deux ouvrages pour enfants, en langue anglaise, que vous avez également illustrés. D’où est née cette idée de créer ce personnage de Beep Beep ?

Pauline Lévêque : Mon métier de journaliste m’obligeait à voyager souvent, avec la naissance de mon fils Georges, je n’ai plus eu envie de quitter la maison. Depuis qu’il est tout petit, je lui lis des histoires tous les soirs, j’ai naturellement fini par vouloir lui raconter les miennes. Et comme j’ai toujours dessiné, c’était évident pour moi que je devais aussi les illustrer. Georges adore les petites voitures, et moi la couleur rouge, très vite Beep Beep est née !

 

Valérie Debieux : A Journey in France raconte une très jolie histoire d’amour entre Beep Beep etVroum Vroum. Il en émane douceur, tendresse et joie. Envisagez-vous la traduction des aventures de Beep Beep en d’autres langues ?

Pauline Lévêque : Oui bien sûr, les traductions sont déjà prêtes, et pour les prochains, je vais publier des versions bilingues, où le texte sera en français et en anglais.

Juste une petite correction, je viens de sortir Beep Beep A Journey in France, l’autre ouvrage que vous pouvez trouver qui s’appelle Beep Beep in the country était un essai sur Internet, et la qualité n’est pas comparable.

 

Valérie Debieux : Vous avez déjà présenté votre ouvrage à New York où un grand nombre d’enfants est venu à votre rencontre. Qu’est-ce qui vous touche le plus en présence de ce jeune public ? Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Pauline Lévêque : J’adore être au milieu des enfants, je crois que j’aurais été une formidable institutrice ! (rires) Les jeunes enfants sont honnêtes et généreux, ils vont droit au but, posent des questions. C’est très émouvant de voir leurs regards sur vous, absorbés par l’histoire. J’ai reçu ce matin un mail d’une maman qui me disait que sa fille de 5 ans, qui avait comme projet de parler de son livre favori en classe, avait choisi Beep Beep A Journey in France, et la petite fille m’envoyait un dessin de Beep Beep qu’elle avait réalisé, c’est un cadeau magnifique.

 

Valérie Debieux : Avec votre héros, Beep Beep, vous explorez les joies de la peinture et du dessin. Qu’est-ce qui précède dans la création de ces histoires, le dessin ou l’écriture ?

Pauline Lévêque : Les deux vont ensemble. J’ai en tête la trame de l’histoire, et les dessins pour l’illustrer. Une fois les dessins achevés, je finalise l’histoire.

 

Valérie Debieux : Quels sont les contes ou récits qui ont bercé votre enfance et lesquels vous fascinaient le plus ?

Pauline Lévêque : Ma mère me lisait Bécassine, Babar et Pierrot ou les secrets de la nuit de Michel Tournier. Je les aimais tous trois, avec une petite préférence pour Babar. J’aime toujours les éléphants !

 

Valérie Debieux : Est-ce que votre fils Georges « prend part » à la conception de vos ouvrages?

Pauline Lévêque : Oh oui, il voudrait que je travaille plus vite. Tous les matins il vient voir sur mon bureau si j’ai de nouveaux dessins et me donne des instructions. Il me propose aussi de nouvelles histoires, avec des bulldozers, des bagarres…

 

Valérie Debieux : Quel est votre lieu de prédilection pour créer vos ouvrages ?

Pauline Lévêque : A la maison, dans mon bureau. Près de mon mari, que je dérange tout le temps pour lui demander son avis !

 

Valérie Debieux : En tant que créatrice de littérature jeunesse, quelle est la sélection de vos derniers « coups de cœur » pour les plus petits ?

Pauline Lévêque : Je ne connais pas bien la littérature jeunesse en France, mais j’aime beaucoup le travail d’Elisha Cooper et de Oliver Jeffers, ce dernier est traduit en français.

 

Valérie Debieux : Je formule tous mes vœux de succès à l’endroit des aventures de Beep Beep. A Journey in France m’a profondément touchée, de par ses dessins, sa poésie, sa tendresse et son authenticité. Que voilà un très joli cadeau de Noël à offrir. A confier entre toutes les mains. Je vous laisse le mot de la fin…

Pauline Lévêque : Merci Valérie et je suis très touchée de l’attention que vous avez porté à mon travail.

 

http://www.paulineleveque.com

Entretien mené par Valérie Debieux

Lire l'article sur le livre